Spiritualité

La mission du JRS-Belgium consiste à accompagner les personnes qui séjournent dans les centres fermés et les maisons de retour, à se mettre à leur service et à défendre leurs droits. En tant qu’organisation chrétienne, œuvre de la Compagnie de Jésus (les jésuites), le JRS trouve son inspiration dans l’affection du Seigneur Jésus pour les personnes pauvres et marginalisées. Nous sommes convaincus que Dieu est à l’œuvre dans l’histoire des hommes, même dans ses épisodes les plus tragiques. Cette conviction est renforcée par le fait que, bien souvent, les personnes rencontrées dans les centres expriment elles-mêmes de profondes attentes spirituelles qu’elles veulent partager avec nous.

Vous trouverez ici quelques textes qui nous inspirent et qui parlent des valeurs qui imprègnent notre travail. Notre inspiration chrétienne n’exclut nullement notre collaboration avec des personnes animées par une autre foi ou une autre conviction, pourvu qu’elles admettent notre propre mission et nos valeurs.

  • Le principe de Poo

    En 2007 paraissait l’ouvrage de l’écrivain français Olivier Le Gendre Confessions d’un cardinal (éd. JC Lattès, Paris). Un cardinal dont le nom n’est pas donné, qui s’était trouvé des années durant à la tête d’un important dicastère pontifical, avait abandonné ses responsabilités administratives et de-mandé à l’auteur de l’aider à rédiger ses mémoires. Ils (...)
  • Prendre ensemble un temps d’arrêt sur notre mission

    La collaboration avec les volontaires nous motive. Ils connaissent plusieurs langues, ils ont la plume agile et ils sont forts dans l’analyse des situations. De façon désintéressée, ils mettent leurs talents à la disposition du JRS Belgium. Ils ne sont pas rétribués. Ils ne sont réquisitionnés par personne. Ils se contentent de savoir que leur aide nous (...)
  • L’étranger d’Emmaüs

    Dans son évangile, Luc raconte comment le Seigneur Jésus ressuscité est apparu le jour de Pâques à deux disciples sur le chemin qui allait de Jérusalem à leur village, Emmaüs (Lc 24,13-35). Ils parlaient de la mort du prophète Jésus de Nazareth. Pendant qu’ils devisaient ainsi entre eux, Jésus s’est adjoint à eux mais ils ne l’ont pas reconnu. (...)
  • Un cri du père Joyeux

    Un cri du père Maurice Joyeux S.J., après quatre jours et quatre nuits à Lesbos et au port de Mytilène, capitale de cette île en face de la Turquie, où il jette les bases d’un bureau JRS en Grèce : « Je vous confie une chose : ces pauvres, démunis, déterminés en leur dignité et liberté profonde m’apprennent à "aller en eaux profondes", celles de la (...)
  • Bressolette, Le presque rien

    Le presque rien La qualité d’une écoute réside dans l’espace qu’elle offre au presque rien, aux balbutiements, silences et, à l’opposé, aux flux de paroles virulents, aux associations libres. Il faut une capacité à rester en éveil pour s’étonner, entendre l’inouï, percevoir le détail qui détonne, à ne pas se laisser paralyser par la violence foudroyante, (...)