Spiritualité

La mission du JRS-Belgium consiste à accompagner les personnes qui séjournent dans les centres fermés et les maisons de retour, à se mettre à leur service et à défendre leurs droits. En tant qu’organisation chrétienne, œuvre de la Compagnie de Jésus (les jésuites), le JRS trouve son inspiration dans l’affection du Seigneur Jésus pour les personnes pauvres et marginalisées. Nous sommes convaincus que Dieu est à l’œuvre dans l’histoire des hommes, même dans ses épisodes les plus tragiques. Cette conviction est renforcée par le fait que, bien souvent, les personnes rencontrées dans les centres expriment elles-mêmes de profondes attentes spirituelles qu’elles veulent partager avec nous.

Vous trouverez ici quelques textes qui nous inspirent et qui parlent des valeurs qui imprègnent notre travail. Notre inspiration chrétienne n’exclut nullement notre collaboration avec des personnes animées par une autre foi ou une autre conviction, pourvu qu’elles admettent notre propre mission et nos valeurs.

  • Un pas sur le chemin

    Il est bon parfois de prendre du recul et de regarder derrière soi. Le royaume n’est pas seulement au-delà de nos efforts, il est aussi au-delà de notre vue. Durant notre vie, nous n’accomplissons qu’une petite partie de cette entreprise magnifique qu’est le travail de Dieu. Rien de ce que nous faisons n’est achevé, ce qui voudrait dire, en d’autres (...)
  • Faire une erreur

    Dans le bouddhisme, il n’y a pas de problème à faire une erreur. Il n’y a pas de problème à être imparfait. N’est-ce pas merveilleux ? Cela signifie que nous avons la liberté d’être un être humain, plutôt que de nous penser comme quelqu’un de merveilleux qui ne commet jamais d’erreur. C’est horrible, n’est-ce pas, de penser que nous ne pouvons pas faire (...)
  • L’amour

    Pose-moi comme un sceau sur ton cœur, comme un sceau sur ton bras. Car l’amour est fort comme la Mort, la passion, implacable comme l’Abîme : ses flammes sont des flammes de feu, fournaise divine. Les grandes eaux ne pourront éteindre l’amour, ni les fleuves l’emporter. Un homme donnerait-il toutes les richesses de sa maison pour acheter (...)
  • Deux étendards

    Méditation sur deux étendards l’un, celui du Christ, notre souverain capitaine et Seigneur, l’autre, celui de Lucifer, mortel ennemi de notre nature humaine. L’histoire. Comment le Christ appelle et veut tous les hommes sous son étendard ; et, à l’opposé, Lucifer sous le sien. Le lieu. Voir un vaste camp sur toute la région de Jérusalem où le (...)
  • Sens du mystère

    Après avoir parlé des germes du monde nouveau que la résurrection du Christ produit partout dans le monde, le pape poursuit: Comme nous ne voyons pas toujours ces bourgeons, nous avons besoin de certitude intérieure, c’est-à-dire de la conviction que Dieu peut agir en toutes circonstances, même au milieu des échecs apparents, car “nous tenons ce (...)